Supply Chain Performance
Supply Chain Performance

Technologie portable (wearables) : l’avenir du travail en entrepôt

FM Logistic a mené plusieurs campagnes ces quatre dernières années pour analyser les mouvements et les postures des préparateurs de commandes, à l'aide de vestes et pantalons…

Le 27 décembre 2022

Protéger la santé des travailleurs et offrir des analyses et informations précieuses sur leurs comportements et postures, voilà la promesse de la technologie portable. Ainsi, elle permet d’aider à améliorer les niveaux de productivité et l’image de la profession auprès des futurs collaborateurs.

Selon les estimations de l’Organisation Internationale du Travail (OIT), les maladies et accidents professionnels causent près de 3 millions de décès et 374 millions de blessures non mortelles par an, tandis que le temps perdu en raison d’une blessure ou d’une maladie pourrait représenter jusqu’à 4 % du PIB. Parmi les secteurs les plus touchés, selon Eurostat, le transport et le stockage occupent respectivement la deuxième et la sixième position pour les accidents mortels et non mortels. Bien que ces chiffres incluent les accidents de la route, les entrepôts sont néanmoins considérés comme des environnements à prendre en compte notamment par la présence de machines en mouvement et la nécessité d’une manutention manuelle des marchandises.

Technologie inspirée du sport d’élite

L’industrie de la logistique prend donc des mesures pour améliorer les conditions de travail des employés d’entrepôt en s’inspirant de l’innovation sportive. La «technologie portable» est utilisée afin de préserver la santé, la sécurité et le bien-être des collaborateurs. La liste des technologies portables sur le lieu de travail peut aller des EPI (équipements de protection individuelle), tels que les casques et les chaussures de sécurité qui évaluent les risques, aux lunettes intelligentes donnant des instructions et des conseils à l’opérateur, en passant pas les aides au levage telles que les exosquelettes. De plus, selon le BCG (Boston Consulting Group), l’introduction de la technologie portable peut avoir un impact substantiel sur la performance économique : augmenter les revenus de 4 à 6 % et réduire les coûts de fabrication, d’entreposage et de distribution de 10 à 20 %, ainsi que les besoins en fonds de roulement de 15 % pour 30 %.

Bien que la taille de la construction d’une chaîne d’approvisionnement, en tirant parti de la technologie portable, soit énorme, elle peut conduire à des améliorations substantielles des performances. Elle peut augmenter les revenus de 4 à 6 %, les niveaux de service client de 5 à 30 points de pourcentage (pp) et le BAIIDA (Bénéfice Avant Intérêts, Impôts, Dépréciation et Amortissement) de 2 à 4 pp.

Chez FM Logistic, dont le premier levier de performance durable est « prendre soin de nos collaborateurs », la santé, la sécurité et le bien-être au travail sont des préoccupations premières. Pour protéger ses collaborateurs des accidents de travail, le groupe utilise une technologie portable pour analyser leurs postures et leurs mouvements, dans le but de les aider à améliorer leurs postures de travail et ainsi réduire la fatigue d’une part et offrir des pistes pour l’amélioration de l’ergonomie du poste de travail d’autre part.

Analyser, informer, adapter, protéger

Les capteurs qui collectent et enregistrent les données des mouvements sont de plus en plus courant sur le marché. En France, FM Logistic a mené plusieurs campagnes ces quatre dernières années pour analyser les mouvements et les postures de ses préparateurs de commandes à l’aide de vestes et pantalons de travail connectés. De plus, le groupe a récemment mis en place un panel d’innovations HSE (Hygiène Santé Environnement) pour sourcer une solution plus portable et polyvalente afin de mesurer et d’analyser les postures et les mouvements des collaborateurs. Le panel a choisi la solution Clip&Go de SoterAnalytics, qui surveille en temps réel les mouvements du dos et des épaules, identifie les points chauds à risque du travailleur et vibre ou émet un bip pour avertir le porteur en cas de faux mouvement. Lors de tests sur environ 270 collaborateurs répartis dans 2 pays d’Europe, les appareils ont permis de réduire de 30 % le nombre de mouvements à risque sur une période de 6 mois et ont fourni un ensemble enrichissant d’informations ergonomiques pour prévenir les accidents du travail, en particulier dans l’entrepôt.

En fin de compte, cela s’est également transformé en une pratique courante consistant à offrir aux travailleurs des aides à la manutention afin de prévenir les efforts et les troubles musculosquelettiques.

Le plus souvent, les exosquelettes (dispositifs d’assistance active) sont conçus pour protéger la région lombaire et soulager une partie des contraintes, lors du port ou du déplacement de charges. FM Logistic a testé et utilisé une trentaine d’appareils au cours des six dernières années, dans ses différentes zones géographiques, chaque pays expérimentant les solutions disponibles localement, qui pourront ensuite être partagées avec le reste du groupe. Mais, en raison de la grande variété de tâches, de postes et de mouvements effectués par les collaborateurs, de nombreux exosquelettes disponibles sur le marché se sont avérés trop lourds ou encombrants à utiliser et pouvant restreindre les mouvements à des intervalles de temps inappropriés. Un de ces exemples concerne les conducteurs de chariots élévateurs dont les missions les obligent à regarder fréquemment vers le haut, à pencher la tête en arrière et à exercer une pression sur les vertèbres cervicales. 

FM Logistic France s’est donc associé à l’Université Technologique de Compiègne (UTC) pour concevoir un ergosquelette sur-mesure pour ses préparateurs de commandes. “ Ce harnais, baptisé Ergoskel, pèse moins de 2 kg car il comporte peu de pièces mécaniques ”, précise Romain Chevallet, Responsable santé et bien-être au travail du groupe FM Logistic. Il faut 80 secondes pour s’en équiper. Il s’ajuste comme un sac à dos et l’utilisateur attache simplement les sangles à ses gants. Il active ensuite le mécanisme manuellement lorsqu’il soulève une charge et le système se désengage automatiquement lorsqu’il la dépose. L’Ergoskel soutient le dos et les bras du collaborateur, uniquement au moment où il en a besoin et est discret le reste du temps.

L’avenir de la technologie portable est ancré dans l’IoT et la réalité virtuelle. Les postures et les mouvements peuvent être analysés sur les smartphones des collaborateurs. L’objectif est de coupler capteurs et réalité virtuelle. On mesure les gestes et les postures d’une personne qui exerce son activité dans un environnement de travail virtuel. Cela permet de concevoir des postes de travail plus ergonomiques. Dans le cadre de la formation “ chasse aux risques en réalité virtuelle “ (récemment déployée chez FM Logistic), le collaborateur parcourt un entrepôt FM Logistic, en réalité virtuelle et doit trouver des anomalies de santé et de sécurité.

Faire progressivement de l’entrepôt un environnement de travail plus sûr, tout en préservant le capital santé, est essentiel pour attirer des collaborateurs potentiels et les fidéliser sur le long terme, répondant ainsi à la demande croissante de ressources humaines de l’industrie.

Est-ce que ce contenu était intéressant, utile ?

Comment pouvons-nous vous aider ?

Que recherchez-vous ?