Livre blanc :

Renforcez les opérations de votre supply chain en téléchargeant notre livre blanc sur la supply chain et la logistique omnicanale.

Téléchargez notre livre blanc
Développement durable
Développement durable

Le modèle sans emballage et le rôle crucial des chaînes d’approvisionnement

Dans une ère marquée par une conscience environnementale accrue, le modèle sans emballage émerge comme une force transformatrice dans le paysage du commerce de détail.

Le 22 janvier 2024

Cette approche vise à répondre aux préoccupations croissantes concernant les déchets d’emballage excessifs et leur impact néfaste sur la planète. Alors que les détaillants réévaluent leurs pratiques, le modèle sans emballage, couplé à l’orchestration stratégique des chaînes d’approvisionnement, s’avère être une solution puissante.

Impacts environnementaux et viabilité économique

Pour évaluer la viabilité du modèle sans emballage, des études environnementales et économiques sont devenues essentielles pour examiner le cycle de vie des produits, analysant l’empreinte environnementale de la production à l’élimination.

Le livre blanc intitulé « Déballer la question du vrac » réalisé par FM Logistic, en collaboration avec les acteurs de l’industrie, se penche sur un projet pilote de neuf mois. L’étude évalue la viabilité du sans emballage à l’échelle industrielle, en comparant les produits sans emballage aux produits emballés traditionnellement. Les résultats indiquent que le modèle sans emballage peut être durable si la chaîne d’approvisionnement est optimisée, mais si une approche « business as usual » est adoptée, le modèle sans emballage ne peut pas être soutenu.

L’impact de la transition vers un modèle sans emballage varie selon le produit et ses exigences d’emballage. Par exemple, dans le cas du riz ou des céréales pour petit déjeuner, notoires pour leurs multiples couches d’emballage, le modèle sans emballage présente une réduction substantielle de l’impact environnemental. Pour la distribution de riz dans des contenants en carton et en plastique réutilisable, cela a montré une réduction de près de 50 % de l’impact par rapport à l’emballage traditionnel.

Quant à l’étude économique, le modèle de distribution de produits « trémie en carton » s’est avéré être la solution la plus rentable, bien qu’exigeant une augmentation significative de la production et des volumes. D’autre part, le modèle de conteneur « réutilisable » pour la distribution de produits représente une solution à plus long terme, conditionnée à l’optimisation des coûts des trémies et à l’efficacité des processus de réutilisation, y compris le nettoyage et les retours.

Rôle des chaînes d’approvisionnement dans le modèle sans emballage

La mise en œuvre réussie du modèle sans emballage dans les supermarchés dépend fortement de l’efficacité des chaînes d’approvisionnement. Les chaînes d’approvisionnement, englobant l’ensemble du processus, de la production au consommateur, jouent un rôle crucial dans la détermination de la faisabilité et de l’impact des initiatives sans emballage.

  1. Conception de chaînes d’approvisionnement durables : Les chaînes d’approvisionnement durables sont au cœur de la révolution sans emballage. Les détaillants doivent collaborer avec les fournisseurs, les fabricants et les partenaires logistiques pour concevoir des chaînes d’approvisionnement qui privilégient les pratiques écologiques. Cela inclut la sélection de matériaux éco-responsables, l’optimisation des itinéraires de transport pour réduire les émissions de carbone et la mise en œuvre de processus économes en énergie.
  2. Optimisation de la logistique pour la réutilisabilité : La logistique doit être adaptée pour accueillir les contenants réutilisables. Cela implique de créer des systèmes pour le retour et la réutilisation efficaces des contenants, la minimisation des coûts de transport et l’intégration de la technologie pour un suivi et une gestion en temps réel.
  3. Collaboration et transparence : Le succès du modèle sans emballage dépend d’une collaboration et d’une transparence sans faille au sein de la chaîne d’approvisionnement. Les supermarchés, les fabricants et les partenaires logistiques doivent travailler main dans la main, partageant des données et des informations pour rationaliser les processus et résoudre les défis potentiels.
  4. Intégration de la technologie : L’utilisation de la technologie est essentielle pour moderniser les chaînes d’approvisionnement pour le modèle sans emballage. La mise en œuvre de systèmes de suivi avancés, de gestion automatisée des stocks et d’analyse de données peut améliorer l’efficacité, réduire les déchets et fournir des informations précieuses pour l’amélioration continue.

Défis et solutions pour un avenir durable

Malgré ses promesses, le modèle sans emballage fait face à des défis, notamment l’adoption par les consommateurs, les coûts de mise en place initiaux et le marketing. Cependant, des solutions existent. En privilégiant les produits à faible densité, en priorisant les contenants réutilisables et en optimisant le transport et la logistique, les détaillants peuvent atténuer ces défis.

En réinventant les chaînes d’approvisionnement, en adoptant des pratiques écologiques et en favorisant la collaboration dans l’industrie, les détaillants peuvent non seulement réduire leur impact environnemental mais aussi répondre à la demande croissante pour une consommation responsable et durable. Ce n’est pas seulement un changement d’emballage ; c’est une révolution dans la manière dont nous abordons la consommation et la gestion environnementale, ouvrant la voie à un avenir plus vert et plus durable.

Est-ce que ce contenu était intéressant, utile ?

Comment pouvons-nous vous aider ?

Que recherchez-vous ?